Please reload

POST RÉCENTS : 

Adolphe Augustin Rey, de l’éclectisme du XIXe siècle aux premiers logements sociaux parisiens

30/01/2017

Depuis la naissance de mon petit garçon, mon rayon de promenade s’est quelque peu rétréci, et je redécouvre avec plaisir un quartier que j’habite depuis maintenant dix ans !

Le quartier des Gobelins est riche d’architectures datant de toutes les époques : du château de la Reine Blanche au premier gratte-ciel parisien, on peut parcourir l’histoire de l’architecture, de la Renaissance au XXIe siècle, sur quelques kilomètres carrés !

 

C’est une jolie maison située au 55 boulevard Arago (Paris XIIIe) qui a attiré mon attention lors de ma dernière promenade.

Construite en 1894, elle porte la signature de l’architecte Adolphe Augustin Rey (1864-1934).

La façade est typique du style éclectique qui caractérise l’architecture de la seconde moitié du XIXe siècle. Souhaitant la décrire à mon compagnon, je me suis rendue compte qu’on pouvait la qualifier de néo-gothique, néo-renaissante, néo-romane ou encore néo-byzantine !

Les fenêtres cintrées et en accolades, le décor sculpté de frises feuillagées, de trilobes et de culots, le parement de pierres et de briques, chaque détail est un emprunt à un style architectural passé connu, le tout formant un ensemble harmonieux.

 

55 boulevard Arago (Paris XIIIe)

 55 boulevard Arago (Paris XIIIe), détail

  55 boulevard Arago (Paris XIIIe), détail

  55 boulevard Arago (Paris XIIIe), détail

  55 boulevard Arago (Paris XIIIe), détail

 55 boulevard Arago (Paris XIIIe), détail

 

Adolphe Auguste Rey est connu pour avoir construit de nombreux édifices dédiés au culte protestant à la toute fin du XIXe siècle.

Située presque en face de notre belle maison, l’église réformée de Port-Royal a été construite en 1897-1898. Elle aussi est caractéristique du style éclectique.

 

Façade de l'église réformée de Port-Royal, Boulevard Arago

Il est intéressant de noter que l'église se confond avec un immeuble d'habitation

 

Portail de l'église réformée de Port-Royal, Boulevard Arago

 

Détail de la façade de l'église réformée de Port-Royal, Boulevard Arago

 

 Détail de la façade de l'église réformée de Port-Royal, Boulevard Arago

 

 

A Paris, Adolphe Auguste Rey a également construit l’église du Bon Secours située rue Titon dans le XIe arrondissement à Paris et l’église évangélique de Saint-Paul à Montmartre.

Mais notre architecte ne s’est pas arrêté à la capitale : le temple de Madranges et d’autres édifices de lui sont connus à Brive, Argenteuil, Le Puy et Saintes en Charente-Maritime.

 

En 1900, il participe à l’Exposition Universelle qui se tient à Paris en réalisant le Palais des Forêts.

 

L’année 1905 marque un tournant dans sa carrière d’architecte, quand il remporte le concours organisé par la Fondation Rothschild pour réaliser les deux premiers groupes d’H.B.M. (Habitations Bon Marché) à Popincourt et Belleville (Paris). Il se tourne désormais vers les problématiques hygiénistes et sociales de son temps, et participe à l’élaboration d’un nouveau modèle d’habitat social. Il publie en 1912 Le Cri de la France : des logements. La gravité de la crise, les grands remèdes, l’un des ouvrages qui inspira le célèbre architecte Le Corbusier.

 

Pour aller plus loin :

Dumont, Marie-Jeanne (1991) Le logement social à Paris 1850-1930 – Les habitations à bon marché, Paris : Mardaga.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

CONTACT

Gabrielle Lesage Art +

Tel. : +33 (0)6 23 68 24 24

Email : contact@gl-artplus.com