Please reload

POST RÉCENTS : 

Je rêvai de Trévarez...

09/05/2017

Tout au bout de l'allée de camélias à peine fanés, ses tourelles roses et grises se dressent, tel un château de conte de fées.

 

Je rêvai de Trévarez ...

 

Le gravier crisse sous mes pas, ma tête est pleine des couleurs roses et blanches des rhododendrons en fleurs, il surgit parmi les azalées du mois de mai.

 

Je rêvai de Trévarez ...

 

Sur la vaste terrasse dominant les montagnes noires, j'imagine une jeune femme en robe blanche flottant dans le vent, accoudée à la balustrade de pierre sculptée.

 

Je rêvai de Trévarez ...

 

J'entends le biniou du sonneur en pierre de Kersanton, les échos d'une chasse au loin, le sanglier de la fontaine et le cerf du pavillon frissonnent, des amours retiennent les molosses.

 

Je rêvai de Trévarez ...

 

La grille en fer forgé d'entrelacs et de rinceaux est ouverte et m'invite à entrer, derrière se dessine le jubé de bois et le lustre est comme une toile d'araignée.

 

Je rêvai de Trévarez ...

 

Je traverse la bibliothèque, dans la salle à manger, les bribes d'une conversation, le tintement des verres, le froissement des robes de taffetas, le rire cristallin de la duchesse de Guermantes.

 

Je rêvai de Trévarez ...

 

Le décor s'effrite, le plafond tombe en miettes, le temps est passé, les fantômes sont restés.

 

Je rêvai de Trévarez ...

 

Dans le grand salon, les colonnes en granit de l'Aber et leurs chapiteaux corinthiens ne soutiennent plus rien, les étages sont partis en fumée, envolés, écroulés, bombardés par les Alliés.

 

Je rêvai de Trévarez ...

 

Quelques notes de musique me parviennent du fumoir, je m'approche, là aussi ce ne sont que des ombres.

 

Je rêvai de Trévarez ...

 

Je gravis le grand escalier de marbre, j'entends l'eau couler dans le bassin aux rocailles, les pêcheurs peints sur le mur déchargent leur cargaison, ce soir le poisson sera servi au souper.

 

Je rêvai de Trévarez ...

 

Les vastes piscines sont explosées, les baignoires éventrées, les boiseries dispersées, tout ce luxe déployé.

 

 

La jeunesse, le faste, l'insouciance, la beauté et l'amour, balayés par le temps et la guerre.

Mais chaque printemps apporte son lot de renouveau et j'entends le rire de mon fils émerveillé par les fleurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin :

 

Le site internet du domaine de Trévarez : http://www.cdp29.fr/fr/presentation-trevarez

 

Claire Arlaux, Le Domaine de Trévarez, bâtir un rêve, Coop Breizh, Chemins du patrimoine en Finistère.

 

Et bien sûr pour la littérature :

 

Daphné du Maurier, Rebecca

 

Marcel Proust, A la recherche du temps perdu

 

Pierre Assouline, Le dernier des Camondo

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

CONTACT

Gabrielle Lesage Art +

Tel. : +33 (0)6 23 68 24 24

Email : contact@gl-artplus.com