POST RÉCENTS : 

La Malmaison sous toutes les coutures !




L'exposition "Dans les Armoires de l'Impératrice Joséphine" me donne l'occasion de vous emmener en région parisienne, visiter la Malmaison.


Construite au XVIIe siècle, la Malmaison a été acquise par Joséphine et Napoléon en 1799.


J'aime beaucoup cet endroit où l'on découvre les prémices du style Empire, mais où la délicatesse du style consulaire et la touche féminine de Joséphine adoucissent la lourdeur que l'on ressent parfois dans les décors du temps de Napoléon.


Il s'agit bien en effet de la demeure de Joséphine : les roses du jardin, les élégants cygnes du mobilier... bien que l'on retrouve quelques insignes du pouvoir impérial comme dans un ornement du Vestibule où les mufles de lion et les faisceaux de licteurs se mêlent au foudre ailé. D'ailleurs, la tente militaire qui nous accueille à l'entrée, avec son trophée d'armes doré, ne laisse planer aucun doute sur l'identité du propriétaire !

La plupart des murs de cette demeure, quand ils ne sont pas tendus d'étoffes reproduisant l'aspect d'un intérieur de tente militaire, sont délicatement peints de fresques inspirées de Pompéi.

Ce style atteint son summum sur le plafond peint de la Bibliothèque, où l'on retrouve des médaillons peints des portraits des grands historiens, écrivains et philosophes , sous l'égide desquels Napoléon souhaite se placer.

Le reste des murs et éléments de décor sont peints à l'imitation de matières précieuses comme le marbre, le porphyre ou le bois.

Seule l'une des photographies suivantes représente une matière réelle, saurez-vous la retrouver ? *







Le deuxième étage de la demeure abrite actuellement une exposition dédiée aux atours de l'époque de Joséphine et de sa fille, la reine Hortense.


L'Impératrice était une véritable ambassadrice du luxe à la française. Les atours qu'elle portait étaient scrutés par toutes les cours européennes et elle se devait de mettre en avant les savoir-faire des artisans français. Velours, soieries, dentelles et broderies, chaque tenue est une débauche de luxe et de technicité.


Velours de soie, cannetille dorée, filé argenté et paillettes dorées, Tulle de soie blanc brodé de lame argentée et doublure de satin de soie blanc, Velours de soie rouge, broderie de cannetilles et strass ou encore Tulle de soie blanc brodé de lame dorée, lisse, guillochée, façonnée, doublure de satin de soie blanc, lequel de ces manteaux de cour choisirez-vous pour aller au bal ?



Le goût des paillettes est tellement important que l'on se croirait parfois dans les Années Folles, au temps de Gatsby le Magnifique !

Et voici sans conteste ma robe préférée !

Même les robes plus simples recèlent de détails sublimes !

Et quels souliers chausserez-vous pour aller danser ?

Pour la fan de Timberland à moumoute que je suis, mes préférées sont celles-ci ! Cette paire de bottines en peau de chevreau, fourrure de martre, rubans de taffetas, fils d'or et doublure de satin de soie ivoire a appartenu à l'Impératrice Joséphine.

Le détail est poussé à l'extrême, comme on le voit sur cette paire de bas ayant appartenu à la reine Hortense, brodée de ses initiales et de la couronne.

Et pour finir, l'objet bizarre de l'exposition : une garniture de cheveux ayant appartenu à la reine Hortense. Ces garnitures étaient posées sur la tête et recouvertes d'un turban, d'un diadème de camées ou de fleurs. Les secrets de beauté des grandes dames ne sont pas toujours très glamour !!!

* Réponse : la deuxième photo à gauche en partant du haut

Pour aller plus loin :

Exposition "Dans les armoires de l'impératrice Joséphine - La collection de costumes féminins de la Malmaison", du 7 décembre 2016 au 6 mars 2017, Musée national des château de Malmaison & Bois-Préau

Accéder au site internet

CONTACT

Gabrielle Lesage Art +

Tel. : +33 (0)6 23 68 24 24

Email : contact@gl-artplus.com

  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Twitter